L'Europe peut-elle à nouveau rattraper les Etats-Unis ?

 

Intervenants :

Patrick Artus (Conseiller économique de Natixis et Professeur, PSE)
Doris Birkhofer (PDG Siemens France)
Sylvie Goulard (Institut franco-allemand (DFI))

Découvrir le Thème

Les handicaps de l'Europe par rapport aux Etats-Unis sont nombreux : vieillissement démographique, faiblesses des gains de productivité, insuffisance de l'investissement en Nouvelles Technologies ou des dépenses de Recherche Développement, contraintes budgétaires qui limitent le soutien de l'Etat aux entreprises. 
 Mais il existe un avantage comparatif de l'Europe : la disponibilité d'une épargne abondante qui conduit à un excédent de balance courante d'environ 3 % du Produit Intérieur Brut. Malheureusement, comme le montre le fait qu'il y ait un excédent extérieur de l'Europe, cette épargne n'est pas investie en Europe mais est prêtée au Reste du Monde.
Une piste pour combler le retard de l'Europe par rapport aux Etats-Unis consiste donc à rétablir la confiance des investisseurs et épargnants des pays européens qui ont un excédent d'épargne (Allemagne, Pays-Bas) d'utiliser cet excédent en particulier pour financer les investissements de transition énergétique en Europe et d'obtenir ainsi une attractivité forte de l'Europe pour toutes les industries qui souhaitent avoir un soutien public à leur décarbonation et utiliser une technologie décarbonée.
Il est donc urgent de rétablir la circulation des capitaux entre les pays européens (de réaliser l'Union des marchés de capitaux)
 

Date :

Jeudi 7 novembre
16:00 - 18:00

Lieu

Salle : Lyon 2

Grand Amphithéâtre


4 bis, rue de l’Université - 69007 Lyon

Accès

Tram : 
Ligne: 1 -arrêt Rue de l'Université


Voir le plan