Organisé par

En collaboration avec


Mamadou Lamine Diallo



Mouvement Tekki et Assemblée Nationale du Sénégal

Economiste



Présentation

Mamadou Lamine Diallo est un économiste et homme politique sénégalais. Il est le président du Mouvement Tekki et député à l'Assemblée Nationale du Sénégal.

Ingénieur de l'École Polytechnique de Paris et de l’École des Mines de Paris, Mamadou Lamine Diallo est Docteur en Économie de l'École des Mines de Paris en 1988. Après quelques années d'expérience en France, il rejoint la Banque Mondiale à Washington en 1990 avant de rentrer au Sénégal, en 1993, pour travailler à la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Conseiller technique du Premier ministre de 1994 à 2001, il rejoint la Direction de la Recherche et de la Statistique de la BCEAO, puis la Commission de l’Union africaine en Ethiopie en 2003.

De 2003 à 2006, il fut Directeur de Cabinet adjoint, puis Directeur de Cabinet de Monsieur Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l’Union Africaine. Il quitte la BCEAO au début de l’année 2010, alors qu’il assumait les fonctions de Contrôleur général par intérim de cette institution. Il a été élu député lors des élections législatives de 2012. Il est l’initiateur du Réseau des parlementaires sur la bonne gouvernance dans les industries extractives.


Bibliographie

Auteur de plusieurs articles économiques et de communications, Mamadou Lamine Diallo s’est surtout fait remarquer par deux essais.

L’ouvrage « Les Africains sauveront-ils l'Afrique ? », publié en 1996 aux éditions Karthala , s’interroge sur la pertinence des politiques d’ajustement structurel dans un environnement dans lequel les axiomes de l’individualisme méthodologique ne fonctionnent pas pleinement et interpelle les Africains sur leur responsabilité directe dans le devenir du continent.

En 2002, il participe aux travaux du groupe de prospective Afrique 2025 du Programme des Nations Unies pour le Développement.

En 2004, dans l'ouvrage, «Le Sénégal, un lion économique ?» , Mamadou Lamine Diallo soumet le slogan du « Sénégal émergent » à l'épreuve de l'analyse économique. Alors que l'émergence économique repose sur une croissance régulière permise par une recherche permanente de gains de productivité de la part des élites économiques, l’économie sénégalaise est encore caractérisée par un dualisme fondé sur deux rationalités disjointes. Un secteur moderne où fonctionne la rationalité conventionnelle et un secteur où une rationalité de type relationnel serait à l’œuvre avec des élites rentières aux commandes de l’État.


Dernière(s) participation(s) aux Jéco

























contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn