Organisé par

En collaboration avec

Réinventer L’économie de la santé

Intervenants

Président de session : Lise Rochaix
Professeur de Sciences économiques, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, affiliée à PSE et responsable scientifique de la chaire ‘Hospinnomics’ en économie de la santé de PSE
 Christian Gollier
Professeur de Sciences économiques, Toulouse School of Economics
 Carol Propper
Professeur de Sciences économiques, Imperial College
 Jérôme Wittwer
Professeur de Sciences économiques, Institut de Santé Publique d'Epidémiologie et de Développement (ISPED) de l'université de Bordeaux
 

Découvrir le Thème

La pandémie de la Covid 19 a révélé le manque de confiance de la population française dans la Science en général et tout particulièrement dans l’analyse économique appliquée à la santé. A cet égard, Christian Gollier note que, « L’intensité des désaccords sur les politiques sanitaires à mener entre confinement fort ou léger, long ou court, ou sur l’obligation vaccinale par exemple, n’a pas permis de faire émerger dans le débat public, et même au sein des experts du Conseil scientifique, une méthodologie générale d’évaluation de ces politiques sur la base scientifiquement fondée de l’analyse coût-bénéfice ». Les économistes de la santé se sont trouvés au cœur d’injonctions contradictoires entre sauver des vies et sauver la croissance. Comparé aux travaux des épidémiologistes qui ont fait l’objet d’une large publicité, peu d’économistes de la santé ont abordé explicitement cet arbitrage, si ce n’est indirectement, par la mise en évidence d’importantes inégalités sociales de santé face à la Covid. L’objet de ce panel est de s’interroger sur la place que pourra tenir l’économie de la santé demain, face à de tels chocs macroéconomiques et la façon dont elle peut s’y préparer au mieux. Sans aller jusqu’à la ‘réinventer’, il conviendra en effet que l’économie de la santé se développe dans plusieurs directions. Dans cet esprit, Christian Gollier montrera l’importance d’une articulation forte avec les modèles dynamiques développés en épidémiologie, Jérôme Wittwer évoquera l’importance d’une approche multidisciplinaire en santé publique, Carol Propper montrera l’importance d’une anticipation des effets sur le long terme et Lise Rochaix illustrera l’intérêt d’une approche intersectiorielle, par la mesure des bénéfices sanitaires d’actions environnementales.

Date

Jeudi 04 novembre
09h00 - 10h30

Lieu

Salle : En ligne



Accès

Conférence disponible sur notre site Internet

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn