Organisé par

En collaboration avec

La blockchain au delà des crypto-monnaies

Intervenants

Fabien Aufrechter
Head of Havas Blockchain
 Richard Baron
Maître de conférences en Informatique, Université Jean Monnet Saint Etienne, GATE Lyon Saint-Etienne
 Edouard Faure
Greffe du Tribunal de commerce de Saint-Etienne, Chargé du développement de la Blockchain en matière de notifications inter-greffe pour le compte du GIE Intergreffe
 Amélie Favreau
Maître de conférence en Droit privé, Université de Grenoble
 

Modératrice / Modérateur

Morgane Remy
Reporters & Cie

Découvrir le Thème

La technologie blockchain est qualifiée de disruptive au sens où elle peut bouleverser les modes de fonctionnement dans un grand nombre de domaines. A titre d'exemples :
- dans la gestion de la chaîne logistique, elle permet d'enregistrer les informations de provenance des produits de manière sûre et transparente. Une grande chaîne de distribution française (Carrefour) utilise une technologie blockchain visant à améliorer la traçabilité des produits alimentaires pour les consommateurs ;
- dans le domaine de la propriété intellectuelle, elle permet de déposer de façon fiable et définitive des informations permettant d'assurer ultérieurement le respect des droits sur une oeuvre de l'esprit. Des systèmes permettent par exemple d'enregistrer des photographies afin d'en revendiquer les droits d'utilisation à venir ;
- dans la gestion des affaires publiques, la technologie blockchain permet d'enregistrer des informations relatives à un scrutin. Des cantons suisses envisagent son utilisation dans l'organisation des votations ;
- enfin dans la relation contractuelle en général, cette technologie permet d'enregistrer des smarts contracts entre des parties, contrats ayant vocation à se mettre en oeuvre au moins partiellement de manière automatique. Cette utilisation pourrait radicalement modifier tout un ensemble de relations contractuelles (assurance, transport...) et contribuer à de nouvelles formes de désintermédiation.

La liste des applications mentionnées ici ne se veut pas exhaustive, mais il s'agirait d'évoquer les applications de la technologie sans se limiter à celle des crypto-monnaies dont l'aspect sulfureux obscurcit souvent les débats. On préférerait dans ce domaine évoquer les systèmes de transferts inter-bancaires qui sont déjà en fonctionnement (Ripple, ou encore HSBC qui développe une technologie à utilisation interne...). On pourrait également évoquer la possibilité pour des organisations en général de fonctionner uniquement avec des règles de fonctionnement enregistrées via cette technologie : les Decentralized Autonomous Organizations...

Date

Mardi 05 novembre
17h00 - 18h30

Lieu

Salle : APICIL
22 rue Félix Mangini
69009 Lyon

Accès

Bus 31 arrêt Plasson et Chaize

Voir le plan

Soutenue par







contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn