Organisé par

En collaboration avec

D’où venaient les morts de la 1ere guerre mondiale

Intervenant

Antoine Parent
Professeur des Universités en sciences économiques, Sciences Po Lyon
 

Découvrir le Thème

L’objet de cette session est de réunir des chercheurs ayant travaillé sur l’analyse des morts de la Grande Guerre dans des dimensions jusque-là inexplorées, conjuguant analyse cliométrique, statistique, démographique, micro et macro-économétrique, stratégique, en recherche opérationnelle et géomatique. Cette session a un double objet : 1) restituer, promouvoir et valoriser des travaux inédits d’économistes sur la Grande Guerre ; 2) Promouvoir la visibilité et la plus large audience à ce thème à l’occasion de la célébration du centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Les communications proposées ont ceci en commun qu’elles exploitent les fiches numérisées des soldats « Morts pour la France » de la base de données « Mémoire des Hommes » du Ministère de la Défense. L’objet est de traiter sur un plan quantitatif des questions dont l’aspect mémoriel est central dans la société française encore aujourd’hui. Six questions sont abordées sous l’angle de l’économie géographique, spatiale et démographique : la question (et l’explication) de la disparité régionale des morts de la Grande guerre, la question des inégalités de temps de survie au front des soldats « Morts pour la France », le profil statistique des fusillés sur l’ensemble de la période de guerre, la question de la rationalité des choix d’affectation des régiments sur le front dans le plan XVII Joffre, l’analyse en cartographie dynamique de la mobilité des régiments sur le front durant toute la période de guerre, enfin, une analyse quantitative des formes de la violence dans la société française d’après-guerre, après le retour du front. Le fil conducteur de cette session est d’essayer de tirer tous les enseignements d’histoire économique quantitative possibles des soldats qui sont morts pour la France.

Introduction : Antoine Parent : « ‘La vie et rien d’autre’ : Pour une cliométrie des Morts de la Grande Guerre »

Jean-Pascal Guironnet (Univ. Caen) : « Y a-t-il eu des régions plus sacrifiées que d’autres ? »

Olivier Guillot (Univ. de Lorraine) : « La mort au front : hasard ou déterminisme social ? »

Olivier Guillot (Univ. de Lorraine) : « Les fusillés de la Grande Guerre ont-ils tous été victimes d’idées pacifistes ? »

Jesus Gonzalez-Feliu (Ecole des Mines de Saint-Etienne) : « Quelle a été la logique de répartition des troupes sur le front au déclenchement des hostilités, le 2 Août 1914 dans le plan Joffre ?»

Gilles Gaba (Isfa, Univ. Lyon 1) et Stéphane Loisel (Isfa, Univ. Lyon 1) : « Mouvements des régiments sur le front durant toute la période de guerre : cartographie et choix stratégiques du haut commandement »

Gilles Vergnon (Sciences Po Lyon) : « Violence de guerre, violence de paix : Quantifier la violence de la société civile française d’après-guerre »

Date

Jeudi 08 novembre
14h00 - 15h30

Lieu

Salle : Université de Lyon
92 rue Pasteur
69007 LYON

Accès

Tram :
Ligne : T1 arrêt Quai Claude Bernard ou T2 arrêt Centre Berthelot

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn