Organisé par

En collaboration avec

Nouvelles technologies et renouveau de l’humanité

Intervenants

Laurent Alexandre

 Michèle Debonneuil
Inspecteur général des Finances
 Denis Jacquet

 Pascal Picq

 

Modérateur

Philippe Mabille
La Tribune

Découvrir le Thème

De plus en plus d’auteurs (Laurent Alexandre, Luc Ferry, Hariri…) diffusent l’idée que les NBIC (Nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) ne peuvent que déboucher sur une économie, qui exploitant le paradigme du coût marginal nul, signerait la fin du travail pour tous et l’émergence en quelques décennies d’une intelligence artificielle conduisant au transhumanisme. Cette thèse apparaît de plus en plus plausible au fur et à mesure que de très puissants monopoles mondiaux (les GAFA) semblent déterminés à mettre en place une telle économie et ont les moyens d’y parvenir. Cette révolution aurait des conséquences totalement inédites et radicales sur la vie économique, sociale et éthique de nos démocraties ; elle en perturberait gravement le fonctionnement et déboucherait sur un affrontement violent entre bio-progressistes et bio-conservateurs.

Cette conférence fera intervenir les principaux protagonistes de cette thèse en France. Elle posera la question du caractère inéluctable de la révolution annoncée et des moyens prévus pour l’encadrer.

Date

Jeudi 09 novembre
11h00 - 12h30

Lieu

Salle : Hôtel de Région
1 esplanade François Mitterrand
69002 Lyon

Accès

Tram :
Lignes : T1 arrêt Hôtel de Région - Montrochet

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn