Organisé par

En collaboration avec

Les objets connectés

Intervenants

Najoua Benjemaa
Directrice Digital Groupe Keolis
 David Encaoua
Professeur émérite à l'université de Paris1 Panthéon-Sorbonne
 Olivier Passet
Directeur des synthèses économiques, Xerfi
 Patrice Slupowski
Directeur innovation numérique
 Christophe Such
Directeur Projets Innovants, ORANGE
 

Découvrir le Thème

Le contexte

La multiplication des objets connectés va accélérer l’émergence de gisements de données personnelles pour de nombreux acteurs économiques. La rencontre des données issues des objets connectés qu’elles proviennent d’Orange, des grands groupes ou d’autres acteurs peut permettre de constituer des collections inédites de type Big Data, dont le volume, la précision, la richesse et la portée seront à la source d’énormément d’analyses poussées, d’opportunités de croisement et de corrélations par l’intermédiaire de services et d’applications qui sauront « révéler » des informations de plus haut niveau.

Les enjeux

Les dix dernières années ont été marquées par un déplacement de la valeur, de l’infrastructure vers le logiciel et elles ont vu l’essor de géants américains qui règnent désormais sur des écosystèmes très puissants. Les dix prochaines verront, sans doute, une transition de la valeur vers les entreprises maitrisant les gisements et plateformes de données. Aujourd’hui ces entreprises sont soit les géants américains du logiciel (principalement Google, Amazon ou Facebook) soit des acteurs chinois qu’ils issus d’internet (Tencent, Baidu, Wechat) ou poussés par d’ambitieux programmes gouvernementaux d’investissement (autour des agglomérations chinoises). L’enjeu pour l’Europe et pour la France est de réussir à faire émerger des ecosystèmes autour de plateformes opérées par des acteurs européens de référence permettant une reconfiguration économique autour des données pour éviter d’abandonner le marché aux seuls acteurs américains ou chinois.

Une illustration dans l’automobile

Par exemple, dans le domaine de l’automobile, des d’équipements de collecte de toutes les données du véhicule (localisation, vitesse, distance mais aussi qualité de la conduite) vont apparaitre de plus en plus fréquemment. Ces objets innovants de type « dongle », branchés sur le port diagnostic du véhicule et communiquant avec les clouds et le smartphone de l’utilisateur, vont probablement inciter les assureurs et mainteneurs automobiles à revoir leurs modes de gestion, en intégrant des indicateurs sur la conduite dans le calcul des primes ou des coûts de leasing. Ces entreprises auront donc un intérêt direct à financer l’équipement de leurs clients pour leur apporter une offre totalement personnalisée mais aussi de nouveaux services (paiement automatique de parcmètre, notification de vol,..). La valeur ajoutée de la plateforme dans ce cas d’usage est de permettre le croisement avec des données de tous les environnements (smart home, smart city, …) et de constituer une base commune pour les développeurs de chaque application. Ainsi la voiture sera en mesure d’interagir tant avec le domicile de l’utilisateur, qu’avec le système de stationnement de la ville, l’assureur qui développera dans un suivi personnalisé du risque ou le garage pour son entretien et la détection des pannes.

Date

Vendredi 14 novembre
16h00 - 17h30

Lieu

Salle : Palais de la Mutualité'
1 place Antonin Jutard
69003 Lyon

Accès

Métro
D arrêt Guillotière

Bus
C12 arrêt Guillotière ou C23 arrêt Fosse aux Ours

Tram
T1 arrêt Guillotière

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn