Organisé par

En collaboration avec

Ces technologies qui suppriment l’emploi

Intervenants

Dionysos Antonopoulos
Directeur adjoint business unit domicile AXA Assistance
 Michèle Debonneuil
Inspecteur général des Finances
 David Encaoua
Professeur émérite à l'université de Paris1 Panthéon-Sorbonne
 Philippe Lecuyer
Dirigeant du groupe DEF et Vice-Président du syndicat européen de la sécurité incendie (Euralarm)
 

Modérateur

Pierre-Henri de Menthon
Challenges

Découvrir le Thème

Les technologies génériques commencent par détruire des emplois, puis elles les transforment et progressivement permettent de retrouver le plein emploi .

Les technologies de la mécanisation ont autrefois détruit les emplois qui étaient alors concentrés dans l’agriculture. Mais ces technologies génériques ont su utiliser la main d’œuvre libérée pour la faire travailler dans l’industrie de façon productive sur des chaînes de production. Celles-ci étaient structurées autour d’infrastructures et de biens d’équipement qui accumulaient les savoirs développés à partir de ces nouvelles technologies. Un grand cycle de croissance de plein emploi en a résulté.

De la même façon, les technologies numériques ont détruit l’emploi dans l’industrie en automatisant la production. Les technologies numériques vont maintenant permettre de développer une nouvelle « industrie » qui utilisera la main d’œuvre libérée pour produire de nouveaux produits (des bouquets de solutions). La main d’œuvre ne sera plus dans les usines automatisées mais sur les lieux de vie pour entretenir les biens et les personnes tout au long de leur cycle de vie. Mais pour transformer et créer tous ces nouveaux emplois, il faudra capitaliser les nouveaux savoirs apportés par les technologies numériques et les mettre en open source à la disposition de toutes les entreprises qui en ont besoin. Ainsi pouvoir se constituer de nouvelles chaînes de production de ces nouveaux produits, chaînes qui se prolongeront jusque sur les lieux de vie. Les technologies numériques permettront ainsi de satisfaire les besoins tout autrement, et ainsi de mieux les satisfaire. Un autre grand cycle de croissance en résultera. Il fera passer de l’avoir plus à l’être mieux.

Cette session fera intervenir à la fois des économistes qui expliciteront les aspects théoriques de cette mutation et des chefs d’entreprises qui témoigneront de la façon dont ils vivent cette mutation sur le terrain.

Date

Samedi 16 novembre
09h00 - 10h30

Lieu

Salle : Palais de la Mutualité
1 place Antonin Jutard
69003 Lyon

Accès

Métro
D arrêt Guillotière

Bus
C12 arrêt Guillotière ou C23 arrêt Fosse aux Ours

Tram
T1 arrêt Guillotière

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn