Organisé par

En collaboration avec

Macsim (atelier pour étudiants et économistes)

Intervenant

Gilbert Cette
Adjoint au Directeur général des Études et de Relations internationales à la Banque de France et professeur associé à l'Université d'Aix-Marseille
 

Découvrir le Thème

Un logiciel permettant d’évaluer l’impact des politiques macroéconomiques

Jean-Louis-Brillet, Gilbert Cette et Ian Gambini

MacSim est un logiciel de simulation de politiques macroéconomiques qui place les utilisateurs en situation de «décideurs publics» prenant des décisions visant par exemple à améliorer la situation économique d’un pays européen ou de l’ensemble de l’Europe.

Le logiciel MacSim (pour MACro – SIMulation) proposé par Brillet et al. (2012, à paraître) veut contribuer à apporter des éléments d’analyse économique sur les effets de politiques macro-économiques et sur les coûts et bénéfices de l’appartenance à une zone monétaire comme la Zone Euro. Il s’agit d’un logiciel très facile d’utilisation, reposant sur une modélisation d’inspiration néo-keynésienne simplifiée de dix économies développées de dimension variée (du Luxembourg, la plus petite, aux Etats-Unis, la plus grande). Ces économies sont interdépendantes du fait des échanges commerciaux mais aussi du fait de relations monétaires et financières, comme en particulier la possibilité d’appartenir ou non à une zone monétaire partageant la même monnaie, et donc la même politique monétaire et les mêmes taux de change nominaux bilatéraux avec les autres pays. De nombreuses options y sont ouvertes à l’utilisateur, concernant tant l’économie réelle que monétaire ou financière. Par ailleurs, chacune des économies peut y connaitre des chocs spécifiques, par exemple de productivité, de salaires ou de population active, et l’ensemble des dix économies peut aussi y connaitre des chocs de demande ou de prix en provenance du reste du Monde.

Dans cet environnement technique très riche, des politiques macro-économiques de divers types peuvent être envisagées avec MacSim dans chacune des dix économies modélisées. L’impact de ces politiques y dépend du contexte économique et financier dans lequel elles sont engagées.

Le logiciel MacSim s’inscrit dans la continuité d’une précédente modélisation proposée sous le même nom par Augier et al. (2001). Il y intègre cependant des changements et des améliorations substantiels.

Ansi, MacSim est un outil d’analyse d’une grande actualité dans le contexte actuel de renouveau des politiques macro-économiques. Les simulations de politiques macro-budgétaires qui peuvent être réalisées avec un tel outil sont utiles à l’analyse économique. MacSim offre à ses utilisateurs un outil intégrant à la fois : (i) les mécanismes économiques particulièrement déterminants sur un horizon de court-moyen terme ; (ii) des forces de rappel permettant aux simulations sur cet horizon d’incorporer des mécanismes de long terme ; (iii) diverses Options permettant, sur la base d’analyses devant être conduites hors modèle, d’introduire dans les simulations des forces de rappel particulières à certaines situations. Sur ce dernier aspect par exemple, la possibilité de moduler un effet plus ou moins important de la situation des finances publiques sur les primes de risques sur les taux longs permet d’introduire des éléments d’analyse hors modèle concernant la soutenabilité des finances publiques.

1. Dix économies développées sont individualisées dans MacSim.

Il s’agit, au sein de l’actuelle Zone Euro, de l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, et du regroupement en un seul ensemble des autres pays membres de la Zone Euro. En Europe et hors de l’actuelle Zone Euro, il s’agit du Royaume-Uni. Enfin, hors de l’Europe, il s’agit des Etats-Unis et du Japon.

Chacune de ces dix économies est représentée de façon stylisée dans MacSim par un modèle simplifié dont la spécification est la même pour toutes les économies, seuls l’ordre de grandeur des variables et les coefficients des équations sont spécifiques à chaque économie. Le modèle simplifié représentant chaque économie est composé d’environ 80 équations, dont environ une dizaine de comportement. Les coefficients des équations de comportement ont été estimés économétriquement ou calibrés selon les enseignements de la littérature économique. Les autres équations correspondent à des relations comptables ou techniques. Enfin, le Reste du Monde, c’est-à-dire les économies autres que les dix évoquées ci-dessus, est regroupé en un seul ensemble dont la formalisation est beaucoup plus simple.

Les dix économies représentées dans MacSim sont interdépendantes et, en conséquence, un choc de politique économique a un impact non seulement dans l’économie où il est réalisé mais également dans les autres économies. Ces interdépendances transitent par deux types de canaux : le commerce extérieur et les relations monétaires et financières. Concernant le commerce extérieur, l’utilisateur a d’ailleurs la possibilité de modifier les élasticités prix des importations et des exportations.

2. Les Options ouvertes dans MacSim

La dimension financière de MacSim est importante, du fait de nombreuses interactions entre sphère financière et sphère réelle. Ces interactions font jouer un rôle central aux taux d’intérêt, aux taux de change et à la possibilité de constituer une Union Monétaire.

Les taux d’intérêt à court terme (ici à trois mois) sont supposés relever de l’exercice de la politique monétaire. Trois Options simples sont retenues dans MacSim pour représenter la formation de ces taux :
- Option 1 : Les taux d’intérêt nominaux à court terme sont exogènes et donnés par leur niveau dans le compte de référence ;
- Option 2 : Les taux d’intérêt réels à court terme sont exogènes et donnés par leur niveau dans le compte de référence ;
- Option 3 : Les variations (par rapport au compte de référence) des taux d’intérêt nominaux à court terme sont déterminées pour chaque pays par une règle de Taylor. Les paramètres de la règle de Taylor peuvent être modifiés par l’utilisateur.

Les évolutions des taux d’intérêt nominaux à long terme sont supposées dans MacSim évoluer selon un lissage sur deux ans des variations de taux nominaux à court terme. S’ajoute à ce mécanisme les variations d’une prime de risque, dont l’importance est pour chaque pays liée à la situation de ses finances publiques, plus précisément de son déficit public exprimé en points de PIB. La sensibilité de la prime de risque au déficit public peut être paramétrée par l’utilisateur pour chacune des dix économies.

Trois Options alternatives sont envisageables dans MacSim concernant la formation des taux de change :
- Option A : Les taux de change nominaux sont exogènes et donnés par leur niveau dans le compte de référence ;
- Option B : Les taux de change réels sont exogènes et donnés par leur niveau dans le compte de référence. Les taux de change effectifs nominaux s’ajustent donc en respectant strictement une logique de parité de pouvoir d’achat (PPA) ;
- Option C : Les variations de taux de change nominaux obéissent à une logique de parité non couverte des taux d’intérêt (PNCTI), calculée sur les taux d’intérêt nominaux à court terme.

MacSim donne la possibilité de constituer une Union Monétaire entre plusieurs pays. La configuration de cette Union Monétaire est très ouverte et l’éventuelle Union Monétaire peut ainsi comporter de deux à dix pays.

3. Les leviers de politiques macro-économiques et les chocs envisageables dans MacSim

A chaque séquence d’une utilisation de MacSim, chaque pays peut engager une ou simultanément plusieurs politiques macro-économiques. Onze leviers de politiques macro-économiques peuvent être actionnés dans MacSim :
- L’emploi dans les administrations publiques, autrement dit du nombre des fonctionnaires ;
- L’écart salarial moyen des emplois publics par rapport aux emplois privés ;
- La demande globale réelle des Administrations Publiques ;
- Les prestations sociales reçues par les ménages ;
- Le taux moyen d’imposition directe du revenu des ménages ;
- Le taux des cotisations sociales des employés ;
- Le taux des cotisations sociales employeurs ;
- Le taux d’impôt sur les bénéfices des entreprises ;
- Le taux de subvention des entreprises ;
- Le taux moyen de TVA et des autres impôts indirects sur la consommation des ménages ;
- Le taux moyen de taxation des importations en provenance de chaque autre pays ou du Reste du Monde.

La diversité des leviers de politiques macro-économiques disponibles dans MacSim permet donc à l’utilisateur d’opérer un «réglage fin» de la politique économique, en relation avec des problématiques usuelles comme ceux des plans de relance engagés au début de la crise ou des politiques de consolidation budgétaires développées ensuite, et en relation avec de nombreux débats actuels de politique économique.

A chaque séquence du jeu, l’utilisateur peut modifier le contexte économique national et international en introduisant certains chocs. Ces chocs peuvent être globaux et frapper l’ensemble des pays ou spécifiques (ou idiosyncratiques) et ne frapper que l’un des pays considérés.

Deux types de chocs globaux peuvent être envisagés :
- Un choc de demande mondiale en provenance du Reste du Monde, qui modifie pour chaque pays le volume de ses exportations vers le Reste du Monde ;
- Un choc sur les termes de l’échange vis-à-vis du Reste du Monde, ou plus précisément des prix du Reste du Monde.

Trois types de chocs spécifiques (ou idiosyncratiques) frappant l’une des économies considérés peuvent être envisagés :
- Un choc de population active, ou plus exactement de taux d’activité ;
- Un choc de productivité globale des facteurs (PGF) ;
- Un choc de salaire moyen.

4. Présentation de MacSim aux Journées de l’Economie

La présentation de MacSim se fera en trois temps successifs :
- Présentation générale sur la base d’un power-point
- Exemple d’utilisation en direct
- Réponse aux questions et remarques de l’assistance

Date

Vendredi 15 novembre
14h30 - 16h00

Lieu

Salle : Salle Jacquard CCI
Place de la Bourse
69001 Lyon

Accès

Métro :
Ligne : A arrêt Cordeliers
Bus :
Ligne : C3 – C13 – C14 – C23 arrêt Cordeliers

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn