Organisé par

En collaboration avec

Diversité des modèles européens, chance ou fardeau ?

Intervenants

Yann Algan
Doyen de l’Ecole d’affaires publiques de Sciences Po, professeur d’économie à Sciences Po
 Patrick Artus
Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 Christian de Boissieu
Professeur à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, Membre du Collège de l’AMF
 Razzy Hammadi
Député, Membre de la commission des affaires économiques
 Stéphanie Paix
Président du directoire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes
 

Modératrice / Modérateur

Jean-Pierre Robin
Le Figaro

Découvrir le Thème

La mondialisation teste les économies sur leur capacité de s’inscrire dans les échanges internationaux mais aussi d’assurer le bien-être de leurs citoyens en termes de consommation, santé et de sécurité minimale au sein de la société. Le débat est toujours ouvert entre les tenants d’un modèle anglo-saxon dont l’efficacité résulterait de la liberté la plus grande offerte aux citoyens et aux producteurs et les modèles européens continentaux qui ont plus développé leur protection sociale au risque de freiner l’entrepreneuriat.

La construction européenne permet-elle dans ce cadre de protéger les choix socio-économiques des différents pays européens ou augmente-t-elle la logique libérale liée à la concurrence internationale ? Le principe de la concurrence sur le marché intérieur, les divergences fiscales, la mise en commun de la monnaie pour un certain nombre de pays notamment impactent les choix souvent historiques de systèmes productifs et socio-économiques différents pour chaque pays. D’un autre côté, la taille de l’Europe, ses institutions et sa pratique de la négociation entre les Etats peuvent permettre de concilier des intérêts divergents et converger sur d’autres domaines.

Faut-il plus d’homogénéité ou y a-t-il une place pour l’hétérogénéité en Europe?

La crise actuelle au sein de la zone euro amplifiant les divergences entre les modèles de pays la composant, avec l’Allemagne et la Grèce aux deux extrêmes et les autres pays en situation plus intermédiaire pousserait à une unification des modèles socio-économiques. Une orientation plus fédéraliste avec ses droits et ses devoirs offrirait-elle plus de souplesse dans les choix individuels des différents Etats ?

Date

Vendredi 09 novembre
18h30 - 20h30

Lieu

Salle : Bourse du Travail
205 place Guichard
69003 Lyon‎

Accès

Métro
B arrêt Place Guichard

Bus
C13 – C14 arrêt Saxe–Préfecture

Tram
T1 arrêt Palais de Justice - Mairie du 3e

Voir le plan

Soutenue par









contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn