Organisé par

En collaboration avec

Les banques sont-elles bien régulées ?

Intervenants

Patrick Artus
Chef économiste de Natixis et membre du Comité Exécutif, Professeur-associé d'économie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 Olivier Garnier
Directeur Général des statistiques, des études et de l’international, Banque de France
 Jean-Bernard Mateu
Président du Directoire, Caisse d’Epargne Rhône Alpes
 Laurence Scialom
Professeure des Universités en sciences économiques, Université Paris Nanterre
 Jean-Paul Redouin
Premier sous-gouverneur de la Banque de France
 

Modérateur

Christian Chavagneux
Alternatives Economiques

Découvrir le Thème

La crise de 2007-2008 a incité les régulateurs à établir de nouvelles règles destinées à minimiser la possibilité de nouveaux dérapages financiers. Les banques en ressortent-elles bien régulées ? Dans quelle mesure leurs prises de risques excessives sont-elles maîtrisées tout en assurant un financement adéquat des économies ?

Les plus

L’inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences ?

Les entreprises de la zone euro sont aujourd’hui essentiellement financées par le crédit bancaire, les entreprises américaines sont essentiellement financées sur les marchés.<
Mais aujourd’hui, avec la hausse du coût de leurs ressources, avec les nouvelles règles prudentielles, le financement par crédit bancaire n’est plus compétitif. Si cette situation dure, il n’y aura pas d’autre solution que de désintermédier le financement des entreprises de la zone euro :
- soit par des véhicules de titrisation, comme c’était le cas pour les crédits immobiliers avant la crise aux Etats-Unis ;
- soit par le marché des obligations high-yield, comme aux Etats-Unis.
Est-on prêt en Europe à accepter les conséquences du basculement vers ce modèle de financement désintermédié des entreprises ? Il faut se rendre compte de ce que, dans les récessions, le modèle de financement en obligations high-yield a des effets beaucoup plus défavorables aux entreprises que le modèle de financement bancaire : le marché se ferme, les spreads deviennent gigantesques ; en conséquence, les taux de défaut des entreprises se finançant en high-yield sont énormes dans les récessions aux Etats-Unis alors que les banques européennes ont des réactions beaucoup moins violentes. Le retour de la titrisation, enfin, devrait évidemment inquiéter les autorités européennes.

Document proposé par Patrick Artus


Date

Mercredi 09 novembre
17h00 - 18h30

Lieu

Salle : Amphi CERA
116 Cours Lafayette (Tour Incity)
69003 Lyon

Accès

Métro :
Ligne : B arrêt Gare Part-Dieu

Tram
T1 arrêt Part-Dieu

Bus :
Ligne : C13 C3 arrêt Halles Paul Bocuse


Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn