Organisé par

En collaboration avec

Transport et Environnement

Intervenants

Yves Crozet
Professeur émérite Sciences Po Lyon ; Laboratoire Aménagement Économie Transports
 Carl Gaigné
Directeur de Recherche, INRA
 Charles Raux
Ingénieur de recherche
 Stéphane Riou
Professeur des Universités, Université Jean Monnet, Saint-Etienne
 

Découvrir le Thème

Le transport des personnes et marchandises est une source significative d’émissions de gaz à effet de serre (30% des émissions aux Etats-Unis). Par ailleurs, alors que l’on observe une certaine stabilisation des émissions des grands secteurs d’activités en Europe depuis une vingtaine d’année, le secteur des transports se distingue par une progression de l’ordre de 30% de ses émissions depuis une vingtaine d’années. L’objectif de cette table ronde est d’une part, de clarifier les déterminants de cette progression et, d’autre part, de dresser des scénarios de prospective en envisageant différents modes de régulation.
Une première contribution dressera un panorama à la fois théorique et factuel sur la façon dont la baisse des coûts de transport a modifié l'organisation spatiale des activités et des ménages tant à l’échelle internationale qu’au niveau urbain. Cette réorganisation conduit-elle à une demande accrue en services de transport et à davantage d’émissions? En particulier, les phénomènes d’agglomération observables tant à l’échelle des villes qu’à l’échelle internationale correspondent-ils à une organisation de l’économie toujours néfaste pour l’environnement via la demande de transport induite?
Une seconde contribution présentera les différentes sources d’émissions du secteur des transports. Le transport des marchandises pollue-t-il davantage que le transport des personnes ? Quels sont les rythmes de progression de ces deux sources sur ces vingt dernières années ? Peut-on établir une différence marquée entre les Etats-Unis et l’UE ? Quelles sont les sources de réduction d’émissions mobilisables à court terme?
Une troisième contribution abordera la question de la régulation. Tandis que la «taxe carbone» souffre d’un défaut d’acceptabilité sociale et de blocages politiques en termes de coordination internationale, l’idée d’une décentralisation des marchés de permis négociables dans le secteur des transports fait son chemin. Une étude de leur faisabilité et de leurs avantages et inconvénients dans les deux secteurs du transport de marchandises et du transport privé de personnes sera présentée.

Date

Mercredi 10 novembre
17h00 - 18h00

Lieu

Salle : Centre culturel Saint-Marc
10 rue Sainte Hélène
69002 Lyon

Accès

Métro
A arrêt Ampère
Tram
T1 arrêt Perrache

Voir le plan


contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn