Organisé par

En collaboration avec

Une conférence avec le soutien de



Intervenants

Lorraine Aeberhardt
Chef de la division synthèse générale des comptes- Département des comptes Nationaux, INSEE
 Didier Blanchet
Directeur des études et synthèses économiques à l’INSEE
 Sarah Fleche
Maître de conférences en sciences économiques, Aix-Marseille School of Economics
 Bertrand Pluyaud
Adjoint à la Directrice des Enquêtes et Statistiques Sectorielles, Direction Générale des Statistiques, des Etudes et de l’International, Banque de France
 Xavier Timbeau
Directeur principal de l’OFCE
 

Découvrir le Thème

La demande de chiffres a été très forte tout au long de la crise, dans un contexte où leur production a été plus complexe qu’à l’accoutumée. Comment ces chiffres ont-ils continué à être fournis et ont-ils bien rendu compte de ce dont il fallait rendre compte ? Ces questions concernent à la fois le matériau de base à partir duquel travaillent les statisticiens, et les produits finaux qui en dérivent. Doivent-ils délaisser les sources de données traditionnelles au profit des données non conventionnelles que la crise a conduit à expérimenter de manière plus systématique ? Et la crise offre-t-elle de nouveaux arguments pour mettre en cause des indicateurs usuels de suivi de l’économie, tout particulièrement ceux que produit la comptabilité nationale ? La sortie de crise et la recherche d’un nouveau régime de croissance donnent-ils de nouvelles raisons de vouloir changer de baromètre ? Allons-nous avoir besoin de moins ou au contraire de davantage de comptabilité nationale, combinée à d’avantage d’indicateurs alternatifs ?



contact

Journées de l’Economie
Fondation pour l’Université de Lyon
35 rue de Marseille
69007 Lyon
Email : jeco@fpul-lyon.org

diffuser

Partagez le site JÉCO sur vos réseaux sociaux

Poster sur Twitter Poster sur Facebook Poster sur LinkedIn