Par Pierre André Buigues, professeur à Toulouse Business School, Université de Toulouse, ancien Conseiller économique Commission Européenne

1369.jpg

En dépit des aides publiques importantes dont bénéficie la filière viande française, celle-ci perd pieds face aux autres pays européens de la PAC qui sont aussi pour la plupart sont dans l’euro. C’est le marché européen qui explique l’essentiel de la dégradation des positions françaises, pas la mondialisation, le coupable habituel. En 10 ans entre 2002 et 2012, la part de marché mondiale de la filière viande française est passée de 8% en 2002 à 5% en 2012, 3 points de moins alors que l’Allemagne gagnait des parts de marché. Sur une même période de 10 ans la France a vu sa part de marché dans l’aéronautique mondiale augmenter de 8 points. Quelle est l’ampleur de ce déclin ? Les principales raisons ? Et les perspectives de moyen terme pour l’élevage français ?