Par Olivier Bargain (IDEP, Université d’Aix-Marseille), Hilmar Schneider (IZA, Bonn), Alain Trannoy (IDEP, EHESS et Aix-Marseille School of Economics)

 

Olivier Bargain
Olivier Bargain

L’Allemagne a entrepris au cours des années 2000 des réformes importantes et en particulier de son marché du travail. Le regain de compétitivité de l’économie allemande suite à ces réformes et le rebond rapide après la crise de 2008-2009 sont frappants. En revanche, le bilan sur le plan de la pauvreté et des inégalités reste à faire. Cette table ronde posera donc le débat en ces termes : dans quelle mesure l’Allemagne a-t-elle sacrifié la solidarité et la redistribution sur l’autel de la compétitivité ? La société allemande est-elle devenue plus inégalitaire que la société française, alors qu’elle l’était plutôt moins auparavant ? Dans ces questions, quel a été le rôle des transformations du marché du travail et des réformes de l’emploi, des aides sociales et de la taxation?