Par Émilie Bourdu, Chef de projet à La Fabrique de l’industrie

1319.jpg

L’innovation organisationnelle permet aux entreprises de réaliser des gains de productivité : le taylorisme, le fordisme ou le toyotisme en sont des exemples historiques. Aujourd’hui, il est parfois question de « libérer l’entreprise ». Or, selon une étude récente de La Fabrique de l’industrie, l’Aract Ile-de-France et Terra Nova (2016), c’est plutôt le travail qu’il faut libérer, en donnant aux collaborateurs les moyens de faire du bon travail dans de bonnes conditions. L’engagement et la santé de ces derniers en dépendent et la compétitivité de nos entreprises aussi. Voici quelques pistes pour passer à l’action.