Réparabilité : un cercle vertueux
Pour favoriser le recours à la réparation et engager les consommateurs dans cette démarche, le Groupe SEB a initié une double réorganisation au niveau de la fabrication et du stockage à long terme de ses pièces détachées.

En 2008, il a ainsi reconverti une de ses anciennes usines, située à Faucogney-et-la-Mer (Franche-Comté) en centre névralgique pour sa politique de réparabilité. Ce site, qui dispose entre autres d’un entrepôt de stockage de 15 000 m2, est dédié à la conservation de près de 5,7 millions de pièces de rechange, représentant 40 000 références. Plus de la moitié doivent permettre de répondre aux besoins de réparation, dans les années à venir, de produits dont la fabrication serait arrêtée. Ce site expédie chaque jour près de 1 500 colis dans 60 pays, vers son réseau de 6 500 réparateurs professionnels agréés.
Dans cette usine historique, le Groupe SEB étudie depuis quelques années les progrès réalisés en matière d'imprimantes 3D afin de garantir la fourniture à vie de certaines pièces plastiques. Depuis septembre 2016, les premières réparations ont lieu avec des pièces détachées imprimées à la demande.
 

_MG_4266.jpg
SEB, nov. 2016

Avec des produits conçus dès l’origine pour être plus aisément démontables et remontables, le Groupe SEB parvient à individualiser un très grand nombre de pièces, permettant ainsi de ne réparer que celles qui dysfonctionnent. Depuis 2012, le Groupe SEB qualifie, selon des normes précises, la «réparabilité économique et à long terme» de chacun de ses produits sortant d’usine : cet indicateur (suivi mensuellement par le comité exécutif) confirme que 97% des appareils du Groupe sont réparables. En 2016, ce sont près de 500 000 produits qui devraient être réparés en France : 1/3 sous garantie et 2/3 au-delà des 2 ans de garantie. Des robots haut de gamme aux aspirateurs, en passant par les cafetières ou encore les grille-pains : toutes les familles de produits sont concernées.
Enfin, pour aider les consommateurs à adopter le réflexe de réparer plutôt que de jeter, une politique tarifaire transparente sur les pièces de rechange a été établie : aucune pièce ne doit dépasser 50% du produit neuf et la plupart d’entre elles sont mêmes vendues à prix coûtant. Avec cette philosophie, le Groupe SEB entend fidéliser les utilisateurs de ses appareils sur le long terme.

Sensibiliser les consommateurs : le premier label «Produit 10 ans réparable»
Afin de valider l’intérêt de la réparation du point de vue des consommateurs, le Groupe SEB a mené une étude sur le sujet (réf 1). Résultat : +8 points d’intention d’achat dès lors que la réparabilité 10 ans est assurée sur le produit et surtout une compréhension claire et sans équivoque de l’intérêt d’avoir un produit réparable.

80% des consommateurs estiment que l’affichage de la réparabilité d’un produit est un engagement fort du fabricant et 59% confirment être influencés positivement par un logo «10 ans réparable». Cette promesse, portée directement sur le produit, est source de crédibilité, devant :
- «Durée de vie 10 ans» [49%],
- «Garantie 5 ans» [40%],
- Et surtout «pièces disponibles 10 ans» [11% seulement].

C’est pourquoi le Groupe SEB a décidé aujourd’hui de communiquer fortement autour de ce bénéfice majeur. Ainsi, il affichera progressivement à partir de septembre 2016, la mention «Produit 10 ans réparable» sur les emballages de tous les produits concernés.

Objectif pour le Groupe à travers cette communication : donner toujours plus de visibilité à sa politique de réparabilité, rendre les consommateurs plus sensibles à une « réparation possible et souhaitable », et les informer au moment de l’achat, sur les produits utilisables plus longtemps. À noter que depuis que le Groupe SEB milite pour la réparation de ses produits, la commande de pièces détachées hors garantie n’a cessé de progresser, signe d’un recours accru à la réparation (+24% en 2015).
 

tech_3.jpg
SEB, nov. 2016

Par ailleurs, cette étude révèle que près de 9 Français sur 10 souhaiteraient disposer d’informations sur la possibilité d’effectuer les réparations soi-même (ref 2).
Face à cette attente, le Groupe SEB propose aux consommateurs, en France comme à l’international, de commander directement des accessoires, consommables ou pièces diverses sur les sites de ses différentes marques. Différentes notices de montage et de démontage seront également proposées prochainement ainsi que de nombreux didacticiels pour réparer soi-même les appareils électroménagers dans les conditions les plus sûres.

Références :
ref 1 Etude du Groupe SEB France sur l’impact de l’affichage de la réparabilité des produits - décembre 2015
ref 2 Rapport de l’ADEME - «Réemploi, réparation et réutilisation» - édition 2015

Retrouver Alain Pautrot lors des Jéco 201- sur Fablab, espace de co-working : bricoler un nouveau monde ?