Alexandre Delaigue, Enseignant en économie à l’université de Lille

1615.jpg
 

Depuis une vingtaine d’années, à intervalles réguliers, ont lieu des mouvements d’humeur, pétitions, lettres ouvertes, d’étudiants en économie se plaignant du contenu de l’enseignement qu’ils reçoivent. Ce n’est pas spécifique à la France ; le mouvement est international, avec en particulier des versions britanniques et américaines. Cela ne date pas de la crise financière de 2007 mais d’avant. L’économie est la seule discipline suscitant ce genre de controverses. La répétition du mouvement vient de ce que les étudiants finissent par quitter l’université pour entrer dans la vie active, et être remplacés par d’autres qui redécouvrent les mêmes problèmes : ils ne sont jamais vraiment résolus. Quel est exactement le problème ? Peut-on le résoudre en changeant les programmes et les enseignements d’économie ?