Le CICE divise. Trois ans après le début de son application, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi ne fait toujours pas l'unanimité. Son efficacité est critiquée. Création d'emplois, aide à la compétitivité, reconstitution des marges... Les différents acteurs économiques ne dressent pas les mêmes bilans sur son introduction en France.

Pas d'effets significatifs sur l'emploi

Parmi les défenseurs du CICE, Yannick L'Horty. Le professeur d'économie de Paris-Est Marne La Vallée est confiant dans son impact sur l'emploi. "Les politiques de baisse des cotisations sociales sur les bas salaires ont presque toujours des effets sur la création d'emplois. Même si le CICE est moins ciblé que d'autres politiques, on en attend des résultats en termes d'emploi". Le dispositif du CICE, mis en place par François Hollande en 2013, est en effet souvent assimilé à une mesure de baisse du coût du travail. L'avantage fiscal est conditionné à l'emploi de salariés rémunérés jusqu'à 2 fois et demi le SMIC. Yannick L'Horty, comme deux autres intervenants à la conférence, ont participé à l'évaluation de l'efficacité du dispositif pour les années 2013 et 2014. "Les résultats ont montré qu'il avait eu des effets marqués sur les marges des entreprises et sur leurs résultats nets", rapporte-t-il. Les effets, assez faibles, en termes d'exportation devraient également se faire sentir. "Cependant, nous n'avons pas pu voir d'effets significatifs sur l'emploi", finit par reconnaître Yannick L'Horty, demandant de la patience sur ce point.

Et des effets en termes d'emploi, les syndicats en demandent. Sophie Tasqué, assistante confédérale FO au secteur Economie l'a clairement fait comprendre. "Les sommes en jeu sont colossales. Additionnées au montant du Pacte de responsabilité, cela s'élève à 40 milliards d'euros par an ! Nous avons le droit de demander des conditions de création d'emploi", explique-t-elle.

Une mesure incompréhensible pour les salariés

Côté entreprises, plusieurs critiques fusent également. "Cette mesure est d'une complexité incroyable. Le gouvernement a créé un crédit d'impôt qui est censé faire baisser le coût du travail. Or, il n'apparaît pas sur la fiche de paie. Ce qui est incompréhensible pour les salariés", s'explique Frédéric Maurel, directeur général du cabinet de conseil en entreprise, Mazars, en Auvergne-Rhône-Alpes. Et d'ajouter: "Ce dispositif met sous perfusion un certain nombre d'entreprises. Par ailleurs, il n'est pas essentiellement dirigé vers les sociétés confrontées à la compétition internationale".

Le dispositif divise même dans le monde politique. Tandis qu'une partie de la gauche critique violemment le CICE, plusieurs candidats à la primaire de la droite souhaitent le conserver sous une nouvelle forme. Le CICE devrait continuer à faire parler de lui tout au long de la campagne présidentielle...