L'uberisation de nos modes de consommation des services a débuté. Un bouleversement qui interpelle les intervenants à la conférence sur le numérique.

La multiplication des indépendants et auto-entrepreneurs rémunérés par ces nouveaux acteurs du numérique ne fragilise-t-elle pas les emplois dans les entreprises plus traditionnelles de services à la personne (02, Apef...) ?

 

Ces nouveaux acteurs exercent-ils une « concurrence déloyale » dans ce secteur ?

Les pouvoirs publics prennent-ils en compte cette nouvelle réalité ?

Les réponses d'Olivier Péraldi, directeur général de la Fédération du service aux particuliers.