"Un ouvrage remarquable, exhaustif et transparent." C'est ainsi que qu'Etienne Wasmer, professeur de Sciences économiques à Sciences Po définit le livre de Thomas Piketty Le Capital au XXIe siècle. Cinq économistes se sont réunis pour analyser et débattre autour des écrits de leur confrère. Une analyse qui s'est articulée autour des inégalités et de leurs déterminants. Un point important dans l'ouvrage de Thomas Piketty qui a relancé le débat sur la distribution et la répartition des richesses et des revenus.

Le modèle Piketty pourrait être révisé

Xavier Timbeau, directeur du département analyse et prévision de l'OFCE a salué "le fantastique impact des travaux" de Piketty, et plus particulièrement une de ses propositions "révolutionnaire" : le fait d'établir un inventaire des richesses avant de proposer des taxations. Les propositions de l'économiste, selon François Bourguignon, chaire émérite à Paris School of Economics, sont réalisables mais il faut alors "parler de perspective sur le siècle".
Jean-Luc Gaffard, directeur du département de recherche sur l'Innovation et la Concurrence de l'OFCE Sciences Po a nuancé les écrits de Thomas Piketty : "Il y a un problème de cohérence dans le modèle que présente Piketty. Il fait l'hypothèse de la stagnation pécuniaire mais on pourrait imaginer une révision du modèle qui fait le lien entre le taux de croissance et le creusement des inégalités."

Elia Dahan - Etudiante IPJ Paris-Dauphine @dahounde #JECO2014